menu Menu
close
ticket Billetterie

Manège, scène nationale - reims

background
©Bill Cooper Assets

danse

William Forsythe

A Quiet Evening of Dance

01 arrow 02.12

ticket

ME 01 DÉC - 20:00
JE 02 DÉC - 19:00

DURÉE 1H40 (AVEC ENTRACTE)

AU THÉÂTRE - PLACES NUMÉROTÉES
TARIF A


Pièce en deux actes et cinq chapitres, A Quiet Evening of Dance signe le grand retour de William Forsythe. Avec huit interprètes dont l’étonnant b-boy Rubberlegz, le chorégraphe américain y éclaire les liens entre baroque, classique, hip-hop et contemporain, le temps d’une soirée peut-être moins calme qu’annoncée.

Avec une vitalité extraordinaire, William Forsythe n’a jamais cessé d’étendre le champ de la danse et de déconstruire les codes classiques pour les réinventer au présent. Pour A Quiet Evening of Dance, sa première soirée complète depuis la dissolution de sa compagnie, il revient aux sources mêmes du ballet, le baroque et la Belle danse, qu’il relie à la modernité du hip hop. Dans une suite de nouvelles et anciennes pièces, le chorégraphe y décortique les structures du mouvement, entre précision analytique et contrepoint baroque. Les danseurs, par deux ou trois, et ensemble sur le plateau nu, en déclinent avec virtuosité les chapitres. D’abord en silence et au rythme de leur souffle pour une série de pas de deux où l’on retrouve deux duos emblématiques du répertoire Forsythe, Catalogue et Dialogue (DUO2015), puis sur une œuvre de Morton Feldman dans une nouvelle pièce pour cinq danseurs intitulée Epilogue

En deuxième partie, la création Seventeen/Twenty-One sur la musique de Jean-Philippe Rameau est une sorte de bouquet final où le chorégraphe relève le pari d’un parfait entrelacement de l’organisation formelle des danses de cour et de l’improvisation du hip hop. La désarticulation souple de son écriture au contact de la break dance s’impose. Outre les mouvements d’une célérité hallucinante, c’est leur stylisation qui frappe dans ce stimulant grand écart entre le XVIIe siècle et le XXIe siècle. Un pur moment de danse.